Les légumes secs sont sous la lumière des projecteurs en 2016 : l’ONU a déclaré cette année « Année Internationale des Légumineuses » (AIL) pour qu’ils soient d’avantage à l’honneur dans les assiettes du monde entier.

Les légumineuses ont des supers-pouvoirs. Si si ! C’est ce qui a amené l’ONU et la FAO à pointer du doigt qu’ils ont la capacité de faire partie des solutions à de nombreux problèmes liés à l’alimentation du monde d’aujourd’hui. Nous pouvons citer :

  • La sécurité alimentaire : la culture du légume sec est adaptée à la plupart des conditions locales grâce à leurs nombreuses variétés. Elles peuvent être cultivées par les agriculteurs locaux pour leur propre alimentation, pour l’alimentation des animaux ainsi que pour la vente, et se conservent longtemps, ce qui est important pour améliorer la sécurité alimentaire. Enfin, leur faible coût les rend accessibles à tous.
  • La santé : les légumineuses sont très riches en fibres, en protéines végétales, en vitamines et minéraux et pauvres en graisses saturées. Il est de plus démontré les légumes secs ont un rôle important dans la prévention de maladies telles que le cancer, le diabète et les maladies cardiaques.
  • L’environnement : les légumineuses ont un rôle décisif dans la rotation des cultures en agriculture. En effet les légumes secs sont les seules plantes qui ont, par nature, la capacité de capter l’azote de l’air et de le fixer dans le sol afin de le réutiliser. Elles permettent donc d’enrichir le sol en azote sans apport extérieur d’engrais et de plus, elles favorisent la biodiversité des sols sur lesquels elles sont cultivées. En outre, les légumineuses ont une faible empreinte carbone et des besoins en eau modérés.

Pour plus d’informations autour des légumineuses, consultez le site de la Fédération Nationale des Légumes Secs !

Légumineuses, graines d’avenir

par la FNLS

Suivez l’actualité de l’année internationale des légumineuses sur Twitter :